Abraham le Prêcheur

Père d'une famille qui l'a renié, les Bannis sont ses nouveaux enfants.

Description:

2011-01-23: Corrigé STA et Tresholds

AGI +0 APP +0 BLD +1 CRE +2 FIT +0
INF +1 KNO +0 PER +0 PSY +1 WIL +1
STR 0 HEA +1 STA 35 SS 6 UD 4
AD 4 FW 18 DW 35 IK 70
Animal Handling 1
Athletics 1
Combat Sense 1
Craft (sp. Construction) 3
Defense 2
Etiquette 1
Haggling 2
Interrogation 1
Leadership (sp. Tribal) 2
Melee (sp. Quarterstaff) 2
Notice 1
Stealth 1
Teaching 2

Synthesis 3

Aspect
  • Wonder (7)
Eminences
  • Inspiration
  • Unity

XP: 1 en banque.

Bio:

Le Préféré d’Agnès

Scapin était un des préférés d’Agnès la Capricieuse. Doté d’une créativité sans borne, il vécut une enfance choyée et heureuse, jouant un rôle important dans la société un peu particulière que composaient les Agnites de Vimary.

Vu son statut privilégié dans la tribu, il était normal qu’à l’âge adulte la Fatima lui demande de contribuer activement à la communauté en prenant femme: Aïsha, une autre Préférée comme lui. La déesse espérait sans doute que cette union engendrerait de futurs Chouchous à son tour. Après tout, elle semblait lui accorder moins d’attention depuis quelques temps et ça serait sans doute une bonne façon de regagner sa faveur, même s’il ignorait quelle faute il avait bien pu commettre. Scapin et Aïsha prirent donc leurs noms adultes, Abraham-le-Père et Sarah-la-Mère.

Tu engendreras une multitude…

Ils eurent 12 enfants (dans l’ordre: Toinette, Valère, Lysandre, Juan, Frosine, Harpagon, Eliante, Dorine, Clitandre, Ariste, Chrysale, Filène). Bien que ce nombre soit fort honorable en soi, c’est surtout le nombre de Préférés qui donna un statut privilégié à la famille. Les parents font tout pour leurs enfants, cédant généralement aux moindres caprices. Après tout, ne sont-ils pas des manifestations de la déesse elle-même?

Les choses se gâtent lorsque le couple tente d’avoir leur 13e enfant. La tribu étant habituée à voir Sarah-la-Mère régulièrement enceinte, on chuchote qu’elle serait devenu stérile. Finalement, la nature suivra son cours au bout de 4 hivers, et la tribu fête la nouvelle. Malheureusement, l’accouchement est difficile, et si on réussit à sauver la vie de la mère, le nouveau-né meurt en couche. Leurs propres enfants les accusent d’avoir favorisé la vie de la mère plutôt que celle de l’enfant. Ils sont bannis et condamnés à l’exil sur Hom.

Bannissement et lumière

L’arrivée sur Hom est à la fois un choc et une révélation pour Abraham: il s’agit pour lui d’une nouvelle chance de corriger ses erreurs du passé. Hom, encore un enfant, saura devenir un adulte raisonnable et respecté sous ses bons conseils. Après tout, n’est-ce pas Joshua qui a dit que les Bannis naîtraient de sang et de sacrifices? N’y-a-t-il pas de plus grand sacrifice que d’abandonner sa famille?

Abraham le Prêcheur

Rêves d'avenir maitre_edgar