Thomas, le Coupable

Une énorme bête humaine qui n'inspire pas confiance.

Description:

Thomas est un homme massif à la mine patibulaire. Ayant jadis survécu à une pendaison, sa gorge porte les marques indélébiles de cette tentative bâclée de mettre fin à ses jours. Il tente d’ailleurs de dissimuler cette terrible cicatrice à l’aide d’une écharpe. Il a des cheveux blonds bien entretenus et porte une fine barbe lui permettant de cacher en partie les quelques balafres et brûlures qu’il a reçu au visage au fil de sa dure vie.

Attributs

AGIlity +1 APParence -2 BuiLD +2 CREativity -1 FITness +2
INFluence 0 KNOwledge 0 PERception +1 PSYche -1 WILlpower +1

Attributs secondaires

STRength 2 HEAlth 1 STAmina 40 Unarmed Damage 8 Armed Damage 10

Habiletés

Habileté Complexité Niveau
Animal Handling Simple 0
Archery Simple 0
Athletics Simple 2
Combat Sense Simple 2
Craft Simple 0
Defense Simple 1
Disguise Simple 0
Etiquette Simple 1
Forgery Complexe 0
Gambling Simple 0
Grooming Simple 1
Haggling Simple 0
Hand to Hand Simple 1
Healing Simple 0
Human Perception Complexe 2
Investigation Complexe 2
Interrogation Simple 2
Leadership Simple 0
Lore [Law] Complexe 1
Manipulation [Intimidation +1] Simple 1
Melee [Bastard Sword +1] Simple 3
Navigation Complex 0
Notice Simple 3
Performance Art Complexe 0
Pilot Complexe 1
Ritual Complexe 0
Sleight of Hand Simple 0
Stealth Complexe 2
Survival [Urban] Simple 2
Throwing Simple 0
Trade Complexe 0

Synthèse

Synthesis: 2

Eminences: Truth, Recognition

Possessions

  • Une épée bâtarde forgée par Abraham, d’excellente qualité
  • Une hache de guerre saisie sur un ennemi
  • Une armure lourde forgée par Abraham, d’excellente qualité
  • Une lunette de visée ayant appartenu à Jonhur
  • Une écharpe usée ayant appartenu à sa mère
  • Une paire de ciseaux
  • Un petit morceau de miroir
  • Un peigne
Weapon ACC Parry DM Range ROF Ammo Value Wt. Notes
Bastard Sword 0 0/0 AD+11/+13 (21/23) close combat - - Very High (7) 2 Ha, Pr, (can be used one handed),STR (0/-1)
Battle-ax 0 -1 AD+13 (23) close combat - - Average (3) 2 Ha, 2H, STR (0)
Armor Armor Rating Encumberance Concealable Value
Heavy Scale 15 -2 no Very High (6)

Expérience

En banque : 0

16 août 2011 : Manipulation 1 (1 XP), Survival [Urban] 2 (4 XP), Synthesis 1 (3 XP)

31 août 2011 : Athletics 2 (4XP), Manipulation [Intimidation +1] (5XP)

7 février 2012 : Emergency Dice (1XP), Synthesis 2 (10XP)

20 mars 2012 : Bastard Sword (2XP), Heavy Scale Armor (4XP), Melee [Bastard Sword +1] (5XP)

Bio:

Quatrième et dernier fils d’un père alcoolique et violent, Thomas a eu une enfance difficile. En raison notamment de son physique hors norme, certaines mauvaises langues de la tribu partirent la rumeur qu’il était en fait le produit honteux de l’union illégitime de sa mère avec un Squat. Il eut conséquemment à subir des abus constants de la part de sa famille, mais également des jeunes de son âge.

Malgré toutes ses bonnes intentions, Thomas n’a jamais réussi à s’intégrer pleinement à la société Tera-Sheban. Son énorme physique couplée de sa sale gueule ont toujours contribué à l’isoler des membres respectables (ou du moins respectés) de sa tribu. Même son sourire le plus bienveillant est généralement perçu par les autres comme une promesse de menace.

Certains magistrats cruels ou tout simplement moins scrupuleux ont cependant tôt fait d’utiliser sa réputation et sa triste apparence à leurs propres fins. Ainsi, Thomas devint l’instrument sinistre d’une justice rarement équitable, traquant de dangereux renégats et d’autres indésirables, s’assurant même à quelques occasions qu’un témoignage gênant ne puisse être présenté lors d’une audition.

À la fois méprisé par les citoyens exemplaires et profondément détesté par les laissés pour compte de sa société, il ne trouva aucune sollicitude auprès des gens de sa communauté lorsqu’il servit de bouc émissaire pour un crime crapuleux, qu’il n’avait tout simplement pas commis. C’est ainsi qu’il fut dépouillé de tout ses biens avant de subir l’exil.

Son périple vers Hom constitua pour Thomas une épreuve presque fatale. Ainsi, avant même d’emprunter le Pont de la Chute, il fut brutalisé par un groupe parmi lesquelles se trouvait Harpagon, fils d’Abraham le Prêcheur. Dès son arrivée à Hom, il fut de nouveau attaqué, cette fois-ci par des Fallen, parmi lesquels l’on pouvait reconnaître certaines connaissances de D’Lan Fury, l’Impitoyable. Si ce n’était de sa constitution anormale et de l’intervention généreuse de Bejmin Mik’on, Thomas aurait très certainement succombé suite à ses nombreuses blessures.

Perception des autres

Les Fatimas : Quelle en soit le symptôme ou la cause, l’existence des Fatimas est liée aux maux d’une humanité qui s’est perdue et qui ne se cherche plus. Si leur manifestation a d’abord permis aux hommes de se libérer de la domination des Z’bri, leur présence continue constitue désormais une nouvelle forme d’asservissement. Échanger des chaînes physiques pour des chaînes morales était-il un troc véritablement profitable pour l’humanité ?

Joshua : En quoi devons-nous attendre l’hypothétique retour de cette figure mythique pour améliorer notre sort ? Si une prophétie peut donner espoir et unité à ceux qui autrement seraient écrasés par les malheurs de leur existence, elle peut aussi garder captive une communauté dans le marasme de l’attente stérile de sa réalisation future.

Les Children of Lilith : Dans le désespoir, tourmenté par des calamités de toute sorte, il est tout à fait naturel de se tourner vers une figure salvatrice qui se présente à nous comme la réponse élégante à tous nos maux. Il ne faudrait cependant pas perdre de vue qu’une promesse pourra toujours être brisée. S’il serait absolument stupide de cracher d’emblée sur la main qui nous est tendue, la confiance et le respect doivent se mériter ; et une trop grande dévotion se révèlera presque toujours néfaste. C’est après tout ainsi que les Sept Morts ont établi leur joug sur les tribus.

Les Doomsayers : Interpréter notre histoire nous permet d’éviter de répéter nos erreurs et de comprendre d’où l’on vient. S’intéresser à nos destinations futures nous permet d’établir un itinéraire pour s’y rendre. Cependant, l’histoire ne se répétera pas toujours, et nul ne peut vraiment savoir si une prophétie se réalisera. À trop scruter les limbes du passé ou des futurs hypothétiques, on risque de perdre de vue les épreuves du présent : Et c’est ainsi qu’un voyageur en vient à se perdre. Saisir ce qui était et ce qui pourrait être, bien qu’utile, ne sera jamais aussi essentiel et primordial que de s’intéresser à ce qui est.

Les Herite : Plusieurs semblent des iconoclastes revanchards, sans vision et sans profondeur. Cependant, la colère, parfois destructive et vide de sens, peut également servir de moteur au changement. Il faudra se dégager du joug des Fatimas si on entend se donner éventuellement une société en santé et à notre image. Une vision organisée et ordonnée, mais permettant également l’expression des libertés et différences de chacun, ne pourra émerger que dans un environnement qui se méfie des figures d’autorité, tolère les contradictions et la différence d’opinion.

Les Jackers : S’il est vrai que les Z’bri sont une menace pour l’humanité, qu’il faut combattre et éradiquer ; il est aussi important de tenter d’améliorer et de donner de la valeur à la société qu’on tente de protéger. Sinon, le combat en vaut-il véritablement la peine ? À s’intéresser uniquement aux ennemis extérieurs, on néglige un mal d’autant plus menaçant qu’il se trouve dissimulé dans le cœur même de notre communauté.

Les Lightbringers : Si la lumière peut éclairer notre chemin ; en trop forte dose, elle peut nous aveugler et nous mener à la catastrophe. Si l’espoir nous permet d’aspirer à une vie meilleure ; il peut également nous enjoindre à suivre obstinément une voix impraticable, voir à poursuivre exclusivement un idéal indésirable. Si une communauté a besoin de leaders et de représentants ; elle ne doit cependant jamais perdre de vue que ceux-ci sont nécessairement faillibles et ont souvent tendance à ignorer les points de vue et les intérêts qui divergent des leurs.

Thomas, le Coupable

Rêves d'avenir hugolabreche